Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Die untererdische Seite Wiens (la partie souterraine de la ville)

30 Novembre 2013, 18:51pm

Publié par WIEN VIENNA VIENNE.......

En pleine harmonie avec le noir des après-midi ici (à partir de 16 heures), cet article est consacré à la part sombre et souterraine de la ville de Vienne, comme inspiré par le film "le 3ème homme" avec Orson Wells qui se déroule dans les égouts de Vienne à la fin de la seconde guerre mondiale.

 

Tout d'abord visite de la crypte de l'église des Capucins où reposent nombre de Habsburg. L'entrée était précédée d'un cérémonial très arrêté, où une personne présentait le défunt devant la porte d'entrée de la crypte, tout d'abord avec ses titres nombreux, et par deux fois une voix résonnait à l'intérieur en répondant "je ne te connais pas", jusqu'à ce que le défunt soit présenté simplement par son nom de pauvre pécheur, ce qui permettait d'ouvrir la porte et de commencer la cérémonie suivant les rites de la très sainte religion catholique romaine.

 

La crypte contient donc une centaine de cercueils en plomb, bronze ou bois, avec de nombreuses allégories baroques (ici c'estbaroque dans la vie, baroque dans la mort.....).

Les défunts les plus célèbres sont évidemment Sisi et Franz-Josef qui reposent côte à côte après s'être tant ignorés pendant leur vie commune (je parle comme Stéphane Bern maintenant...). On peut noter aussi la présence de la dernière épouse de Napoléon, Louise, qui git ici alors que cet endroit n'est pourtant réservé qu'à des personnages de la famille qui ont régné ou vécu en Autriche et pas chez l'ennemi (ici la France de Napoléon).

 

Bon, il y a des endroits bien plus joyeux sur cette terre, et nous sommes donc ressortis de là. Après une rencontre impromptue avec une connaissance moldave de Marie-Paule, nos sommes repartis à l'appartement pour emmener notre charmante fille s'aérer au marché de Noël du Belvédère, situé un peu à l'écart du centre à quelques stations de BIM (le "D"). Les autres marchés de Noël dans le centre sont purement et simplement bourrés de monde et on ne peut plus circuler (on vient de l'Europe entière pour la magie d'un Noël viennois).

Achat de Bergkäse auprès d'un vendeur de la Carinthie (dans sa Kärnter Hüttn), Heisse Schoki pour Sixtine, Punsch pour nous deux, le tout au son des trompettes d'un quatuor qui jouait devant le chateau construit par Eugène de Savoie. On a acheté nos tasses du marché de Noël (2 rouges et 1 bleue) pour absorber les breuvages servis. CA RECHAUFFE, car il fait ici de plus en plus froid et venteux.

 

Demain, journée portes ouvertes de l’académie de danse de Sixtine avec gala et présentation des prouesses de mademoiselle pour attirer encore plus de personnes dans le cours de danse qu'elle fréquente dans les locaux de l'institut Français.

La crypte de l'Eglise des Capucins (Neumarkt - 1. Bezirk).La crypte de l'Eglise des Capucins (Neumarkt - 1. Bezirk).
La crypte de l'Eglise des Capucins (Neumarkt - 1. Bezirk).La crypte de l'Eglise des Capucins (Neumarkt - 1. Bezirk).
La crypte de l'Eglise des Capucins (Neumarkt - 1. Bezirk).La crypte de l'Eglise des Capucins (Neumarkt - 1. Bezirk).

La crypte de l'Eglise des Capucins (Neumarkt - 1. Bezirk).

On se réchauffe au marché de Noël du Belvédère (4. Bezirk).On se réchauffe au marché de Noël du Belvédère (4. Bezirk).
On se réchauffe au marché de Noël du Belvédère (4. Bezirk).On se réchauffe au marché de Noël du Belvédère (4. Bezirk).

On se réchauffe au marché de Noël du Belvédère (4. Bezirk).

Commenter cet article