Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Das judische Museum Wien (le musée juif de Vienne).

8 Décembre 2013, 16:44pm

Publié par WIEN VIENNA VIENNE.......

Nous quittons pour quelques instants les marchés de Noël viennois pour nous intéresser aujourd'hui à la culture juive qui fut partie prenante de la ville de Vienne depuis le 12ème siècle.

Dans le premier arrondissement, il est donc possible de visiter le Judisches Museum, ou plutôt deux musées pour un seul ticket, situé pour le premier dans la Dorotheumgasse et pour l'autre à l'emplacement de l'ancienne synagogue sur la Judenplatz. Il est fermé le samedi (nous avions essayé le weekend dernier, mais sous l'effet du Glühwein, on a oublié que c'était Shabbat....bonjour la culture religieuse).

 

Ils reçurent dès 1240 l'autorisation de résider à Vienne dans un quartier situé à l'ouest du 1er arrondissement, près de Maria am Gestade. A part quelques périodes d'interdiction, ils ont maintenu leur présence tout au long des 9 derniers siècles. Ils furent commerçants, artisans et banquiers, finançant par exemple la construction du chateau de Schönbrunn. Une autre illustration est que 300.000 juifs servaient dans l'armée impériale autrichienne pendant la première guerre mondiale. Evidemment, de nos jours, le plus connu fut Freud qui resta jusqu'à l'annexion par les allemands en 1938 et s'exila pour aller vivre à Londres (et d'ailleurs mourir l'année suivante).

 

A la veille de la deuxième guerre mondiale, environ 160.000 juifs vivaient à Vienne, soit un peu moins de 10% de la population de la ville. Les 2/3 émigrèrent entre 1938 et 1941 et beaucoup furent évidemment déportés d'abord en Autriche puis vers les camps d'extermination.

 

Le premier musée est intéressant car il raconte la présence de cette communauté dans l'agglomération viennoise avec moult détails sur les quartiers, les habitudes, leur implication dans la vie de tous les jours. Un étage est reservé à Wagner qui publia pourtant de durs articles antisémites, mais qui eu toujours un bon accueil de ses opéras par la communauté juive viennoise. Daniel Baremboin le défendit auprès de la communauté juive qui refusa ce compositeur pendant des décennies après la Shoah. Le dernier étage rassemble les objets du culte des différentes synagigues qui furent détruites, mais globalement ceci est mieux presenté et mis en valeur par exemple à la synagogue de Budapest (Hongrie).

 

Le second musée est plus anecdotique avec surtout les restes en sous sol des fondements de la synagogue du quartier.

 

Au fait petite précision sur le business des marchés de Noël à Vienne. Le chiffre d'affaires en 6 semaines est estimé à 160 millions d'euros (soit 1 milliard de francs comme disait ma grand-mère). Impressionant, même si ce chiffre n'est en fait égal qu'à une connerie fiscale journalière des socialistes français.......

 

Musée(s) juif(s) de Vienne.Musée(s) juif(s) de Vienne.
Musée(s) juif(s) de Vienne.Musée(s) juif(s) de Vienne.
Musée(s) juif(s) de Vienne.Musée(s) juif(s) de Vienne.

Musée(s) juif(s) de Vienne.

Commenter cet article