Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Wien wählt (Vienne vote) : une analyse politique fine de la situation.

4 Octobre 2015, 08:13am

Publié par WIEN VIENNA VIENNE.......

La ville de Vienne est une ville-région comme le sont Berlin, Hamburg et Bremen en Allemagne, et dimanche prochain 11 octobre se déroulent donc deux élections, celles des mairies des 23 arrondissements (Bezirksverwaltung) et celle du conseil de la Ville (Gemeinderat) qui est l'équivalent d'un parlement regional. Pour les 2 élections respectivement 1,2 million et 1,4 million d'électeurs sont appelés aux urnes à partir de 7 heures du matin, le vote étant aussi possible par la Poste et par anticipation en cas d'absence ce jour-là.

Nous nous intéressons donc à cette élection pour deux raisons : premièrement c'est là que nous vivons, et ensuite nous pouvons voter en tant que résident d'un pays le d'UE aux élections des mairies d'arrondissements, y compris Sixtine car la majorité électorale est à 16 ans ici.

Historiquement Vienne est à gauche et le même maire dirige la ville depuis 20 ans Mickael Häupl. La seule nouveauté est que depuis 2010, le SPÖ (les socialos donc) dirigent la ville avec les Grünen (les verts bobos pour schématiser). Leur haut fait d'armes de la législature qui se termine fut de transformer la grande artère commerçante de la Mariahilferstrasse en zone piétonne. Mais à part ce projet, développer le Velib', décriminaliser le cannabis et fermer le Ring pour des tas de manifestations d'écolos, peu de concret et beaucoup de blabla, comme toujours avec ces gens-là.

Le vote se déroule dans le contexte tendu de la crise des refugiés, migrants et clandestins qui est très intense dans cette région, puisque depuis deux mois, près de 10.000 personnes entrent en Autriche par jour....le tout pour un pays de 8,5 millions d'habitants. Certes, ils ne font que transiter et on n'en voit pas un dans Vienne, mais le sujet est bien là et va aller crescendo avec les conditions hivernales et l'Allemagne qui a de facto fermé sa frontière, après avoir crié haut et fort que tout le monde était le bienvenu.

Les dernières élections régionales comme celle de la Styrie, du Burgenland et de la Haute-Autriche ont toutes vues une poussée forte de la droite nationale (FPÖ), avec Heinz-Christian Strache à sa tête, qui prend des voix aussi bien au socialistes (SPÖ) qu'aux conservateurs (ÖVP). Il faut dire que ces deux partis, qui gouvernent ensemble au sein d'une grande coalition le Parlement depuis 10 ans sans entreprendre beaucoup, commencent à fatiguer le citoyen lambda. Cette poussée électorale forte fait que le seul débat de dimanche prochain est de savoir si le FPÖ va passer devant le SPÖ en tant que premier parti de la ville, à qui il reviendra donc la tâche de former le gouvernement régional de coalition.

Pour contrer cela, les SPÖ jette ses dernières forces dans la bataille en maintenant comme candidat le Dr. Häupl, maire depuis 20 ans et qui aurait dû se retirer en 2015, qui conserve une bonne image auprès de la population, malgré sa coloration rose.

Les Verts, emmenés par la crypto-écologiste Vassilakou, essayent pour eux de dire qu'ils sont l'avenir de la planète et devraient maintenir leur score en particulier dans le Boboland de Vienne (6,7 et 8ème arrondissements).

Les conservateurs sont totalement absents du débat et la seule question sera de savoir combien le FPÖ leur prendra d'électeurs.

Enfin parmi les petits partis, notons les NEOS, qui sont des libéraux au sens économiques du terme et avec pas mal de représentants de la société civile, mais à qui il est toujours difficile de franchir le "cut" de 5% pour être représenté au Parlement.

En tant qu'analyste fin de la situation politique, il parait difficile pour le FPÖ de passer devant les socialos, mais l'intensité de la crise des clandestins est telle, que rien ne peut prédire que la population ne va pas se détourner des partis politiques classiques et mettre le FPÖ en tête. Réponse le 11 octobre à 17 heures....

Note de la rédaction : A titre personnel, il est peu probable que nous votions pour les socialos ou les verts bobos.

 

Mr Strache (FPÖ) et Mr Häupl (SPÖ) les deux protagonistes de dimanche prochain
Mr Strache (FPÖ) et Mr Häupl (SPÖ) les deux protagonistes de dimanche prochainMr Strache (FPÖ) et Mr Häupl (SPÖ) les deux protagonistes de dimanche prochain
Mr Strache (FPÖ) et Mr Häupl (SPÖ) les deux protagonistes de dimanche prochainMr Strache (FPÖ) et Mr Häupl (SPÖ) les deux protagonistes de dimanche prochain

Mr Strache (FPÖ) et Mr Häupl (SPÖ) les deux protagonistes de dimanche prochain

Commenter cet article