Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Voyage à Trieste

20 Mai 2016, 10:16am

Publié par WIEN VIENNA VIENNE.......

Profitant de la semaine de congés du lycée français de Vienne, nous sommes partis à la découverte de Trieste en Italie et de l'Istrie. Vienne mérite son nom de capitale de l'Europe Centrale car elle est bien située pour aller à de nombreux endroits variés.

En 4 heures 30 de route, nous voilà rendus à Trieste. On traverse la Slovénie montagneuse et 30 kilomètres avant la côte adriatique, on plonge des Alpes à 600 mètres vers un relief de type karstique au bord de la mer. La difffénce de climat en une distance si courte favorise un vent thermique du nord, qui tombe des Alpes et peut souffler jusqu'à près de 200 km/h (surnommé "le Bora").

A peine arrivé à la location située sur les hauteurs de la ville, nous nous rendons dans le centre, dominé par une citadelle et une cathédrale, et qui est organisé de manière très géométrique. Ce jour-là, le navire-école de la marine de guerre italienne AMERIGO VESPUCCI fait escale pour la première fois depuis sa sortie de 2 ans de carénage et des centaines d'italiens font 2 heures d'attente pour le voir....

Le centre du centre, c'est la place de l'unité italienne, qui célèbre l'annexion de cette ville à la République après la Première Guerre Mondiale en même temps que les terres irrédentes (l'équivalent du Lebensraum italien). Malheureusement sur cette place furent aussi décrétées les lois raciales par Mussolini en 1938... A côté de la mairie se trouve le bâtiment de la Lloyds autrichienne, qui montre que cette ville fut clairement économiquement parlant tournée vers la mer.

Italienne aujourd'hui, Trieste a été très longtemps autrichienne (depuis 1300 et des brouettes) et a connu un fort développement sous Charles VI et surtout sa fille Maria-Theresien. Nombre de plaques commémoratives lui rendent encore hommage pour son oeuvre et un quartier porte même son nom (Borgo Teresia situé autour du Canale Grande). D'ailleurs on sent encore l'influence à travers l'architecture (voir les photos ci-dessous) et surtout la ville est très propre.

Marie-Thérèse a aussi favorisé les religions et l'on trouve ici, en plus de la religion catholique romaine dominante, une église orthodoxe implantée par les grecs et maintenant reprise par les serbes, une synagogue et un ghetto qui a compté près de 7.000 juifs avant la 2ème guerre. Enfin, l'Autriche a apporté la culture du café ici et c'est de Trieste qu'est partie la consommation de ce breuvage en Italie. D'ailleurs la société ILLY a ses origines ici.

La ville fut aussi un peu vénitienne, mais pas longtemps et bien sûr les troupes françaises de Napoléon l'occupèrent pour la rattacher à l'Illyrie (la côte dalmate) et à Venise.

Et bien sûr, avant tout cela, il y eu les Romains dont quelques vestiges subsistent, avec en particulier un amphithéatre en plein centre ville.

Donc cette ville est un doux mélange de population avec des influences fortes et nombreuses, italienne, slovène, autrichienne et slave. Les habitants du cru sont très calmes et serviables, et comme il se doit en Italie bien habillés.

Nous y avons passé deux jours et l'article suivant traitera des visites de musées et d'églises faites pendant ce temps.

 

Le centre de la ville de Trieste (ainsi qu'une photo du 3-mâts "Amerigo Vespucci" en escale)Le centre de la ville de Trieste (ainsi qu'une photo du 3-mâts "Amerigo Vespucci" en escale)
Le centre de la ville de Trieste (ainsi qu'une photo du 3-mâts "Amerigo Vespucci" en escale)Le centre de la ville de Trieste (ainsi qu'une photo du 3-mâts "Amerigo Vespucci" en escale)
Le centre de la ville de Trieste (ainsi qu'une photo du 3-mâts "Amerigo Vespucci" en escale)Le centre de la ville de Trieste (ainsi qu'une photo du 3-mâts "Amerigo Vespucci" en escale)
Le centre de la ville de Trieste (ainsi qu'une photo du 3-mâts "Amerigo Vespucci" en escale)Le centre de la ville de Trieste (ainsi qu'une photo du 3-mâts "Amerigo Vespucci" en escale)

Le centre de la ville de Trieste (ainsi qu'une photo du 3-mâts "Amerigo Vespucci" en escale)

Commenter cet article