Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Visite du Stephansdom

5 Juin 2016, 09:41am

Publié par WIEN VIENNA VIENNE.......

Cela peut sembler idiot, mais nous n'avions jamais visité la cathédrale Saint Etienne en plus de 3 ans de présence ici à Vienne. Certes, nous sommes déjà rentrés à l'intérieur pour assister à des offices religieux, mais jamais nous n'avions été voir en détail cette oeuvre, y compris le trésor.

Or la paroisse francophone a organisé une visite le 4 juin pour une quarantaine de personnes, dont quelques uns purement de passage (ils s'étaient inscrits sur le site de la CCFV), et nous avons eu la chance d'avoir comme guide un éminent médiévaliste, ancien directeur maintenant retraité du musée de la cathédrale et du diocèse, le Prof. Dr. Arthur SALIGER. Autant dire qu'il connait chaque pierre de l'église comme sa poche, et il est capable de citer toutes les influences reçues d'autres édificies religieux en Europe (Angleterre, France, Allemagne et Italie).

La visite, qui a duré plus de deux heures et demie, s'est deroulée en plusieurs parties :

- une explication d'ensemble

- la visite du choeur avec le tombeau de Fréderic III et le retable,

- une porte cachée aux visiteurs avec un tympan du 14ème

- le trésor.

A l'époque de la construction (début en 1137), la ville de Vienne dépend de Passau et est autorisée à construire sa cathédrale qui sera d'ailleurs financée par les citoyens de  la ville. Elle brûle 100 ans plus tard et est reconstruite, puis on ajoute les deux tours sud et nord vers 1400, et aura donc à peu près la forme actuelle avec la tour sud (dite Steffl) de 137 mètres. Bon elle va brûler encore pendant la bataillle de  Vienne en mars/avril 1945 et sera remise en service en 1952.

Juste à côté sera créée l'université de Vienne (il y a 650 ans) qui sera en Europe la troisième après Prague et Cracovie. Sa forme comprend trois absides parallèles qui se terminent par 3 choeurs (le principal, celui des Apôtres et celui des femmes). Il y a peu de vitraux originaux vu l'histoire compliquée et les incendies.

Elle devient evéché assez tardivement sous le règne de Frédéric III empereur de Romains. Celui-ci en a d'ailleurs profité pour y laisser un tombeau en marbre assez gigantesque. Les bas reliefs montrent des monstres, puis les électeurs principaux du Saint Empire Romain Germanique et aussi des scènes de la résurrection. Nous avons pu même monter sur le muret entourant le tombeau pour admirer le gisant invisible aux yeux des touristes sinon.

Le guide, qui avait les clefs nous a fait rentrer dans une petite salle capitulaire où se situe un tympan montrant la conversion de Saül (Saint Paul), et qui sert maintenant ... d'entrepôt pour des chaises. Dans cette chapelle, Franz-Josef, Sisi firent mettre des statues d'eux-mêmes et de Rudolf à l'occasion de sa naissance.....

Enfin, après être monté en ascenseur (bien conçue cette cathédrale...), nous avons vu le trésor avec moultes objets et retables.

 

Notre guide le Dr. Saliger et la cathédraleNotre guide le Dr. Saliger et la cathédrale
Notre guide le Dr. Saliger et la cathédraleNotre guide le Dr. Saliger et la cathédrale
Notre guide le Dr. Saliger et la cathédraleNotre guide le Dr. Saliger et la cathédrale
Notre guide le Dr. Saliger et la cathédraleNotre guide le Dr. Saliger et la cathédrale

Notre guide le Dr. Saliger et la cathédrale

Commenter cet article