Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les élections législatives en Autriche.

8 Septembre 2013, 17:08pm

Publié par WIEN VIENNA VIENNE.......

Ci-joint une analyse fine et impartiale de la politique autrichienne en cette année 2013.

Fin Septembre, les électeurs autrichiens éliront leurs députés pour l'Assemblée Nationale (Nationalrat) située à Vienne juste à côté de la Mairie. Il s'agit d'un système à la proportionnelle qui ne permet donc pas de dégager de majorité absolue, et favorise donc par ricochet les alliances entre partis à l'issue du scrutin. Ceci est finalement assez proche du système allemand en place. Néanmoins la culture de coalition et de consensus de ces deux démocraties permet un fonctionnement normal des pays en question, alors qu'en France ou en Italie, ce serait une catastrophe comme le fut la 4ème République.

 

Le paysage politique est dominé historiquement par deux grands partis, conservateur d'un côté (ÖVP parti du peuple autrichien) et socialiste de l'autre (SPÖ parti socialiste autrichien). Aux dernières élections, le SPÖ est arrivé juste devant l'ÖVP et les deux ont formé une "grande coalition", se partageant les ministères (économie, intérieur pour la droite, travail, armée, justice pour la gauche).

 

L'enjeu principal du scrutin est de savoir si les électeurs revalident ce système de grande coalition ou donnent une claire majorité soit à une alliance à droite (avec le FPÖ - liberaux plutôt populistes, cf. Jorg Haider) soit à gauche avec les Verts.

 

Or, à droite, le FPÖ se débat toujours dans la recherche de son positionnement après l'ère Jorg Haider qui l'avait emmené plutôt vers la droite un peu extrême. Aux dernières élections régionales dans son ex-fief de Carinthie, ce parti fut même devancé par le SPÖ.... Donc peu de chances d'autant plus que deux partis très libéraux ont fait leur apparition sur la scène et piratent le capital de voix de cette partie du corps électoral. Il s'agit d'abord du parti Stronach, du nom de son fondateur, autrichien milliardaire vivant au Canada et qui vient de temps à autre en jet privé en Autriche pour ses meetings politiques, et du parti NEOs qui se veut libéral au sens anglo-saxon du terme (moins d'Etat,...).

A gauche, c'est surtout la montée des Verts (Grünen) est l’événement, mais a priori pas assez forte pour pouvoir faire une coalition avec les SPÖ. En fait leur poussée se joue surtout sur le refus du système actuel, favorisant le copinage et les pots-de-vins, et ce statut de contestataire ne leur donne pas une image de gouvernant possible (tant mieux....). Leur projet politique est peu sérieux, basé sur le fait que l'on peut avoir une économie forte en circulant à vélo, en élevant son mouton (sur ma terrasse???) et en mangeant bio...

 

Les derniers sondages donnent 28% au SPÖ, 25% à l'ÖVP, 18% au FPÖ, 15% aux Verts et en dessous de 10% aux autres (Stronach, NEOs,...).

 

Donc l'Autriche va sans doute prolonger la grande coalition avec à sa tête le chancelier actuel FAYMANN, qui est aussi transparent et insipide que l'eau du robinet. Il ne fait rien, personne ne le connait mais au moins il ne fait pas de bêtises (contrairement au stagiaire présent à l'Elysée et sa bande de clampins).

Les élections législatives en Autriche.

Commenter cet article