Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les inondations du Danube.

9 Juin 2013, 07:52am

Publié par WIEN VIENNA VIENNE.......

Depuis une semaine, l'Europe Centrale vit au rythme de la montée et de la descente des eaux des fleuves du secteur, et en particulier le Danube, qui rappelons le part de la Forêt Noire, traverse le sud de l'Allemagne, passe en Autriche, poursuit son cours en Slovaquie, Hongrie, Serbie, Bulgarie avant de rejoindre la Roumanie et de se jeter dans la Mer Noire (séquence Wikipédia).

Or de fortes précipitations dans les Alpes sur des zones où les terres sont déjà gorgées d'eau depuis cet hiver ont fait monter le cours du Danube. Il y a eu 4 morts en Autriche essentiellement dans les coulées de boue. Le pays ayant connu la crue du siècle en 2002, s'est en effet équipé de barrages temporaires permettant d'éviter l'inondation des zones habitées qui sont ici près des fleuves et rivières en bas de la vallée.

Cette crue a dépassé une marque faite le 15 août 1501.

Mais à Vienne, il n'y a rien eu. Il faut dire que le Danube est très large à cet endroit contrairement aux parties montagneuses et que le fleuve peut aller s'écouler en recouvrant une ile, en allant dans des anciens bras morts et aussi dans le Donaukanal qui traverse la ville de Vienne (voir photo du beau Danube tout marron....).

Bon les voies sur berges du Donaukanal ont été un peu inondées à quelques endroits mais rien de grave. Cela a surtout gêné pour aller et venir vers l'Est sur l'autoroute A4 (direction de l'aéroport). Le service de la ville MA45 en charge des voies fluviales s'est donc auto-congratulé pendant deux jours dans la presse.

Par contre les photos à Budapest sont impressionnantes car les voies sur berges sont complètement inondées et l'eau monte jusqu'au Parlement situé sur le Danube (Duna en hongrois, Donau en autrichien).

 

Le Donaukanal au pic de la crue (au moins trois mètres au dessus de la normale)

Le Donaukanal au pic de la crue (au moins trois mètres au dessus de la normale)

Commenter cet article