Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

Allemagne et Autriche : les différences.

, 04:43am

Si les deux pays sont clairement de la même zone linguistique, il n'en reste pas moins que les différences sont bien plus nombreuses qu'on puisse le penser. Evidemment, le pays est déjà géographiquement plus proche de l'Italie ou des Balkans que de Berlin, ce qui peut déjà expliquer nombre de choses.

Pour les Autrichiens, il y a 3 "Allemagnes": 

1. Celle qui est sans problème car proche culturellement et historiquement avec la Bavière et le Baden-Württemberg, 

2. Puis il y a l'ennemi qui leur a pourri la vie pendant 300 ans, la Prusse, qu'ils détestent profondément.

3. Et enfin une partie sans intérêt composée du nord et de l'ouest de l'Allemagne sur laquelle ils n'ont pas d'opinion car ils n'iront jamais de leur vie. 

L'Allemagne reste pour eux un peu rustre, et est par exemple qualifiée de "Kulturdiebe" (voleur de culture en français) pour la musique classique en particulier.

Il ne faut pas oublier que ces deux pays (Autriche et Prusse) se sont battus historiquement pour le contrôle du Saint Empire Romain-Germanique, proposant des visions du monde (Weltanschauung en allemand) tout à fait différentes, conquérante pour l'Allemagne et assimilatrice pour l'Autriche. Il est en particulier reprocher à nos voisins allemands de ne pas prendre en compte le périmètre danubien et de s'accomoder trop de la Turquie, pays ennemi historique de l'Autriche.

 

1. La langue.

L'autrichien est à l'allemand ce que le belge ou le québecois est au français.

Tout d'abord, l'accent est nettement plus chantant que celui de nos amis d'outre Rhin.

Ensuite les prononciations sont différentes (le son "ch" se dit REU et non pas CHEU).

L'intonation est également plus lente que la prononciation allemande.

Enfin, le langage est rempli de patois....RIEN, qui se dit NICHT en allemand, se dit NED ici.....UN PEU (ein bisschen) se dit "ein bissrl", etc etc.....

Dans Vienne, cela va à peu près, car les personnes sont tellement habituées aux étrangers qu'ils font des efforts. De plus, nombre de personnes parlent anglais et français.

Mais une fois dans la campagne, c'est différent. Même avec 8 ans de pratique d'allemand, il nous arrive de ne rien comprendre à rien en les entendant parler (patois+accent+prononciation).

Bref nous apprenons un nouveau langage....

 

2. Le comportement.

Les allemands ont un sens très developpé des processus industriels, jusque dans le souci du détail, ce qui fait leur force majeure à l'exportation par exemple. Sur ce sujet, nos amis autrichiens sont assez proches mais privilégient beaucoup la relation personnelle avant l'application bête et méchante des normes.

Pour les horaires d'ouverture de magasin, et pour l'utilisation des cartes de crédit, c'est la même chose qu'en Allemagne. Le dimanche est totalement fermé et il convient d'avoir toujours sur soi 50 euros au minimum car beaucoup de magasins/restaurants ne prennent pas la carte de crédit (VISA, Mastercard,..), même si cela s'améliore beaucoup.

Par contre, le sens du respect du délai n'est pas une qualité première et le retard est assez généralisé ici à Vienne. 

De même pour la circulation automobile et piétonne. Il n'est pas rare de se faire klaxonner, la vitesse est plutôt rapide et les piétons traversent n'importe où et n'importe quand. En Allemagne (au siècle dernier) il était possible d'avoir une amende de 20 marks pour ne pas avoir traversé dans les clous. 

Une hypothèse possible est que l'autrichien soit un germanique qui a passé sa vie au contact des slaves qui l'entourent, et donc a finalement intégré leur sens du fatalisme par rapport aux changements de situations.

Le seul comportement qui est vraiment énervant ici est leur capacité à vous foncer dessus dans la rue : soit la personne vous vise directement, soit elle marche en regardant à 45 degrés et fait semblant de s'excuser, ne vous ayant pas vu..... Bon il suffit de résister et de crier "Vorsicht" (attention) et ils s'éloignent.

En résumé, l'Autriche n'est pas l'Allemagne, et finalement, ce n'est pas plus mal de trouver un pays avec des coutumes différentes.